>

>

NOS POINTS D'INTÉRÊTS

NOS POINTS D'INTÉRÊTS

 Les platières du Télégraphe sont des affleurements de grès,  qui ont été exploités en carrière au cours du 19e siècle.

Ces paysages extraordinaires, succession de plateaux rocheux, petites falaises, chaos et mares, abritent une faune et une flore remarquables. Une fine couche d’humus permet le développement des plantes pionnières de milieux pauvres, les vasques et mares accueillent également papillons, libellules, ainsi qu’une espèce de batracien emblématique : le triton crêté.

Afin d’enrichir l’accès à l’actualité forestière, l’ONF a  lancé le groupe Forêt de Fontainebleau sur sa page Facebook  : https://www.facebook.com/groups/1889115478063384

« Découvrir le patrimoine, c’est apprendre à connaitre les lieux et les générations qui l’ont construit ou entretenu. Champcueil, comme toutes les communes du territoire est chargée d’histoire ».

 La forêt des Grands Avaux est aussi un nid de trésors insolites !

Tentez donc  de retrouver des vestiges de l’art primitif. Le massif du Bois du Vieux Cimetière situé au nord du hameau de Beauvais possède en effet 2 abris ornés. Un grand auvent de 5m de long se terminant sur la gauche par un court boyau montre un ensemble gravé sur ses parois et le plafond au sein duquel se dégagent quelques figures remarquables : une étoile, des anthropomorphes avec pour certains des doigts à l’extrémité des bras. Ces abris constituent un ensemble avec un menhir d’une hauteur de 2,10m que l’on peut parfois apercevoir de la route. Découvert en 1993, des fouilles effectuées ensuite par le GERSAR ont confirmé la nature mégalithique de cette pierre. Les céramiques trouvées dans le trou de fondation datent de l’âge de bronze final (1500-2500 av. J.C.) ce qui est inhabituel pour l’érection des menhirs et a donné lieu à une publication scientifique.

A quelques dizaines de mètres de là, sur la paroi verticale d’un gros rocher,  un petit panneau présente un échantillonnage de gravures classiques.

Visite virtuelle de l'Abri du Rocher du Duc

Vous pouvez aussi découvrir la tour du Buisson (1) et des vestiges du  télégraphe Chappe(2) dans cette forêt particulièrement riche.

CHAMPCUEIL. - La tour du Buisson, Chaumier, 5 c, ad.

(1) La tour du Buisson située  sur un massif élevé est un ancien observatoire   astronomique construit par le Docteur Lionnet et sa femme descendante de la famille Breguet, propriétaire du château du Buisson en contrebas. Ils y menaient des expériences scientifiques. Cette tour a été restaurée en 1999 par le conseil départemental.

 Pour s’y rendre : GR 11 au départ de Beauvais

 

(2)  Vestige du Télégraphe Chappe. Ces ruines qui s’élevaient à plus de 5m correspondaient à une tour de la ligne télégraphique Paris-Lyon qui a fonctionné de 1805 à 1850 pour la transmission de messages à l’aide d’un pendule articulé situé à son sommet. Elle recevait les messages d’autres édifices situés au nord à Vert-le-Grand et au sud à Fleury-en-Bière.

Pour s’y rendre : GR 11 au départ de BeauvaisElles se trouvent sur le promontoire dominant le hameau de Beauvais

 Sur le plateau, en plein champ se dresse une curieuse colonne : il s’agit de la borne géodésique de Champcueil : Elle fut utilisée autrefois  comme repère de triangulation géodésique pour l’élaboration de cartes topographiques. L’abbé Picard, installé dans la ferme de Malvoisine effectua des calculs qui aboutirent à la définition du mètre.

Pour s’y rendre : en voiture prendre la D153 au départ de l’hôpital Georges Clemenceau et prendre la première en direction de la ferme de Malvoisine. A pied, GR 11 au départ de Ballancourt-sur-Essonne (attention elle n’est pas indiquée, ouvrez l’œil !)

Champcueil

MAIRIE - CHAMPCUEIL

4 rue royale
91750 Champcueil
mairie@champcueil.fr
www.champcueil.fr/