mercredi 16 octobre 2019

Brink’s se lance dans les distributeurs de billets

Brink’s se lance dans les distributeurs de billets

L’entreprise de sûreté Brink’s diversifie son activité et propose aux communes des « Points cash village », des distributeurs automatiques de billets en location. Le premier a ouvert en juillet dernier à Locmaria-Plouzané (Finistère).

Nous avons cherché à implanter un distributeur de billets sur la commune depuis plusieurs années pour accroitre l’attractivité notre village et favoriser les commerces. 

Plusieurs banques ont été approchées, ainsi que la poste, mais un minimum de retrait mensuel étant requis pour leur assurer la rentabilité d’un DAB, les différentes études de marché ont malheureusement montré qu’il n’est pas possible de l’atteindre.

Cet été, la Brinks ayant lancé une nouvelle offre à destination des communes françaises, nous avons entamé les premières démarches pour étudier la faisabilité de ce projet.

Après une visite du village avec les représentants de la Brinks, et étude des différentes implantations possibles dans un bâtiment communal, le bâtiment de la poste a été pressenti. Il permet à la fois un accès sécurisé aux transports de fonds, un éloignement suffisant des écoles et une bonne visibilité au public. La poste a été également approchée pour connaître leur position sur le projet.

Il paraissait important de consulter la commission développement local et modernisation qui s’est réunie hier soir, mercredi 3/10/2019. Nous avons échangé sur l’intérêt de ce projet compte tenu de son coût car les frais de gestion seraient supportés par la commune : 15.000€/an, pour un contrat de 5 ans minimum. Il faudrait également prévoir un budget investissement pour l’aménagement des locaux.

Tous les membres de la commission ont considéré qu’il y aurait un grand intérêt à l’implantation d’un DAB, que ce soit pour l’attractivité de la commune, entre autre lors des manifestations commerciales et culturelles, et pour inciter les clients à rester sur Champcueil pour retirer de l’argent et y consommer.

Cependant le coût de fonctionnement ne paraît raisonnable pour notre commune, d’autant que la politique publique favorise plutôt les paiements alternatifs (carte, sans contact, …) au détriment de l’utilisation de l’argent « liquide ».

L’avis de la commission est donc défavorable à ce projet.